En 1991, 41 petits coquillages percés, datés de -75 000 ans, sont découverts

dans la grotte de Blombos en Afrique du Sud. Ce sont les plus anciens bijoux retrouvés.

Ces coquillages sont percés et montrent des traces d'usure

dues au fait d'avoir été portés.

msabeadscloseup2_petit_format_web_1

Cette découverte boulverse les certitudes qui attribuent à Cro-Magnon , l'homme moderne

-35 000 ans, l'invention des bijoux et de la pensée symbolique associée.

 

De nombreuses parures avait été découvertes auparavant dont celle d'Arcy sur Cure,

en France, composée de dents d'animaux et ivoire datée de -35 000 ans.

parure-arcy-sur-cure

 

En 2007, la grotte des Pigeons, au Maroc, dévoile une parure composée de coquillages

percés datant de -82 000 ans.

parure-coquillage-maroc-pigeons

 

Mais depuis l'année dernière, en 2015, une découverte exceptionnelle est faite

en Croatie sur le site de Krapina.

L'étude d'objets récoltés en 1899 est réalisée par une équipe de chercheurs.

8 serres courbes de Pigargue à queue blanche (aigle de 2m d'envergure)

sont datées de -130 000 ans. Néandertal créateur de bijoux !

Ces serres portent des marques sans équivoque de coupes, de polissages et d'abrasion.

Ces éléments suggèrent que ses griffes avaient reçu une transformation humaine

afin d'être transformées en bijoux.

3 des plus grandes serres font état de petites encoches les rendant emboitables.

Les serres devaient être montées et tenues ensembles par des liens végétaux ou des tendons,

disparus avec le temps.

Il faut garder à l'esprit que les découvertes ne peuvent mettre à jour que des matières

qui ont pu être conservées dans le sol ; de nombreuses matières périssables

(plumes, cuir, liens végétaux...) n'ont pas résisté au temps.

Nous sommes en présence des pluas anciens bijoux du monde !

2278668055

 

Néandertal était donc un véritable créateur. il avait intégré le comportement symbolique

consistant à fabriquer des parures dès -130 000 ans bien avant l'arrivée

de l'homme moderne : Cro-Magnon.